Les oiseaux marins menacés de famine à cause de la surpêche

Les oiseaux marins menacés de famine à cause de la surpêche
Cela fait une quinzaine d'années que les océanographes tirent la sonnette d'alarme: les pêcheries industrielles attrapent trop de poissons et dévastent les fonds marins. Autrement dit, les pêcheurs scient la branche sur laquelle ils assoient leur activité. Aucune zone des océans n'est épargnée. Si les captures continuent au rythme actuel, les pêcheurs ne ramèneront bientôt plus dans leurs filets que des méduses ou des crevettes. Les conséquences pour l'ensemble du milieu marin sont multiples. Dans de nombreuses régions côtières de l'Atlantique, du Pacifique ou de l'Antarctique, les oiseaux marins n'ont plus assez de nourriture et leurs populations diminuent.
Pour la première fois, une étude scientifique avance un chiffre précis: si, au large des côtes où des oiseaux marins sont installés, il reste moins d'un tiers des poissons par rapport à un maximum théorique, ces derniers ne peuvent plus se reproduire normalement. Si les pêcheurs dépassent ce seuil critique, les effectifs des colonies s'effondrent. Les chercheurs ont examiné en parallèle les résultats des pêches scientifiques réalisées dans sept écosystèmes différents et l'évolution des effectifs de quatorze espèces d'oiseaux marins dans ces mêmes zones, les conclusions sont significatives. Il est temps de taper du poing sur la table car le monde de la pêche ne veut jamais entendre parler des oiseaux marins. Il est très difficile de découvrir des règles générales en écologie mais cette étude en a découvert une : elle montre qu'il faut une gestion écosystémique de la pêche et ça n'a pas de sens de raisonner par rapport à une seule espèce. La conclusion est simple: si on veut protéger les oiseaux de mer, il faudra leur laisser plus de poissons.
D’après Yves Miserey. Le Figaro Internet.

Vocabulaire

  • Tirer la sonnette d’alarme : au sens figuré, c’est avertir publiquement et avec insistance des dangers d’une habitude, d’une pratique ou d’une situation.
  • Scier : couper à l’aide d’une scie. Abattre. Tronçonner.
  • Seuil : valeur à partir de laquelle, quelque chose se produit. Limite.

QUESTIONS

1. [2 POINTS] Répondez en français en évitant de recopier les phrases du texte (30 mots pour chaque question).
– Pourquoi les océanographes tirent la sonnette d’alarme ?
– En quoi consiste l’étude scientifique menée sur la pêche et les oiseaux marins ?

2. [1 POINT] Répondez VRAI ou FAUx et justifiez votre réponse avec des éléments du texte :
– Pour protéger les oiseaux de mer, les pêches industrielles épargnent certaines zones des océans.

3. [1 POINT]
– Trouvez dans le texte le synonyme de « manque d’aliments ».
– Trouvez dans le texte le mot ou l’expression qui correspondent à l’explication suivante « outil de pêche permettant de capturer des poissons, ou certains crustacés ».

4. [2 POINTS]
– Reformulez la phrase suivante « si on veut protéger les oiseaux de mer, il faudra leur laisser plus de poissons » en remplaçant le terme souligné par le nom qu’il substitue.
– Reformulez la phrase suivante « le monde de la pêche ne veut jamais entendre parler des oiseaux » en transformant l’expression négative par sa formule affirmative correspondante.

5. [4 POINTS] Commentaire sur le texte (minimum 120 mots) : vous commenterez en français les principales idées du texte (l’écologie, les écosystèmes, la santé de la planète, les hommes et les animaux, etc.).

+EXÁMENES RESUELTOS

No hay comentarios:

Publicar un comentario en la entrada

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...